Télécharger Call of Duty pour Windows

Call of Duty

Licence commerciale

Call of Duty (1)

Call of Duty est le premier épisode de la série de FPS ultra populaire. Se déroulant durant la Seconde guerre mondiale, le jeu met en scène quatre soldats (américains, russes et britanniques) plongés dans le conflit sur près d’une vingtaine de missions.

Télécharger

Version d'essai gratuite

Description

Sommaire :

Voici le jeu Call of Duty, jeu de tir à la première personne (ou FPS). L'action se passe pendant la deuxième guerre mondiale. Replongez aux origines avec ce jeu créé en 2003. Incarnez un soldat d'un des pays ayant participé à la guerre : Américain, russe ou britannique. Plus d’une vingtaine de missions sont disponibles avec 4 campagnes. Tous les lieux et armes sont authentiques, les graphismes et l'univers sont ultra réalistes et vous plongent complètement de la guerre de 39-45.

Call of Duty

Véritable phénomène de société, notamment auprès des adolescents, la série Call of Duty a longtemps été un évènement annuel incontournable. Chaque épisode faisait se lever les foules de gamers et on oublie que cette licence, reposant sur les fondations de la franchise Medal of Honor, est née il y a plus de vingt ans. Call of Duty, c’est l’assurance d’en prendre plein les yeux et plein les oreilles pendant plusieurs heures, le tout sur fond de scénario digne d’un blockbuster. À la fois adulée, cataloguée et montrée du doigt, la saga d’Activision est un peu au jeu vidéo ce qu’est un film de Michael Bay au cinéma : on sait qu’il ne s’agit en rien d’une œuvre d’auteur, mais on veut juste en prendre plein la vue en posant son cerveau, le temps d’un long-métrage. L’approche hollywoodienne de la série a fortement joué sur sa popularité, surtout à une époque où les spectateurs étaient encore sous le charme du film Il faut sauver le soldat Ryan de Steven Spielberg. Et comme nous allons le voir plus loin, ce lien avec le réalisateur américain n’est pas usurpé.

Quelle est l’histoire de la création de Call of Duty ?

Pour comprendre d’où vient la série Call of Duty, il faut remonter au début du XXIème siècle, à l’été 2001. Alors que la chaleur frappe le bitume de Los Angeles, la foule se presse pour entrer dans le Convention Center où se déroule l’E3, le plus grand salon du jeu vidéo au monde. C’est en effet lors de cet évènement que sont présentés les futurs jeux et tous les journalistes spécialisés sont à l’affût de la moindre information ou interview. Sur le stand de l’éditeur Electronic Arts, un titre retient l’attention de tout le monde : Medal of Honor : Allied Assault. Celui qui se fera appeler Medal of Honor : Débarquement allié en France est en train de marquer le média grâce à une reconstitution exceptionnelle du 6 juin 1944 et de l’assaut d’Omaha Beach. Même les journalistes les plus exigeants sont séduits par cette représentation plus vraie que nature du tristement célèbre Débarquement de Normandie.

Dans une barge s’approchant de la plage d’Omaha Beach, le joueur incarne le Lieutenant Powell du 2ème bataillon américain des Rangers. Alors que les bombes sifflent, on assiste, impuissant, à la destruction des premières barges avant même d’atteindre la côte. Si l’enfer existe, c’est probablement à cet endroit précis qu’il a pris ses quartiers. Alors que la barge accoste, Powell est pris sous le feu ennemi et avance, tant bien que mal, vers les obstacles de fortune installés par les troupes nazies. Dans un vacarme fracassant, les rafales percent l’air, les grenades explosent, les corps tombent et les soldats répliquent aux tirs du Troisième Reich. Après avoir découvert Il faut sauver le soldat Ryan au cinéma, les joueurs sont plongés au cœur du conflit à travers une mise en scène absolument incroyable pour l’époque !

Call of Duty

L’année 2001 marque un tournant dans l’histoire du FPS, c’est-à-dire les First Person Shooter, des jeux de tir en vue subjective que l’on appelait auparavant Doom-like. En plus d’être spectaculaire, Medal of Honor : Débarquement allié s’appuie sur une narration immersive qui n’a rien à envier au pionnier en la matière, le bien-nommé Half-Life. Comme un symbole, c’est le jeu vidéo né du studio de Steven Spielberg, Dreamworks Interactive, qui devient la référence. Créée en 1999, la saga Medal of Honor a marque les esprits des possesseurs de PlayStation grâce à deux épisodes remarquables. En 2000, Dreamworks décide de se consacrer à ses activités cinématographiques – et notamment ses films d’animation – et vend sa filiale jeu vidéo à Electronic Arts. L’éditeur américain charge alors le studio 2015, Inc. situé dans l’Oklahoma de réaliser un épisode inédit sur PC de la série Medal of Honor qui devient Débarquement allié.

En 2002, alors que le jeu fait un véritable carton, le succès fait tourner les têtes et les créateurs, Vince Zampella et Jason West, décident de créer leur propre studio afin d’avoir plus de liberté créative. Appuyés par Activision, l’un des féroces concurrents d’Electronic Arts, les deux hommes démissionnent et parviennent à convaincre plus d’une vingtaine de leurs collègues de les rejoindre. Le studio Infinity Ward est né et plus rien ne sera comme avant ! Libérés de toute hiérarchie, Zampella et West se lancent dans la création d’une licence inédite : Call of Duty. Fort de leur expérience sur Medal of Honor, le duo choisit la Seconde guerre mondiale comme thématique principale et obtiennent le soutien de pointures comme Michael Giacchino (musique), Jason Statham et Giovanni Ribisi (voix) ou encore Crimson Tride (scénario). La machine est en marche et rien ne pourra plus l’arrêter !

Call of Duty

Avec plus de 400 millions d’exemplaires vendus dans le monde en 2023, Call of Duty est l’une des séries de jeux vidéo les plus populaires de tous les temps. Avec GTA (Grand Theft Auto) et EA Sports FC (ex-FIFA), elle fait partie des incontournables de l’industrie ! On recense à ce jour plus d’une trentaine de titres estampillés Call of Duty. Les principaux sont : Call of Duty, Call of Duty 2, Call of Duty 3 : En marche vers Paris, Call of Duty 4 : Modern Warfare, Call of duty : World at War, Call of Duty : Modern Warfare 2, Call of Duty : Black Ops, Call of Duty : Modern Warfare 3, Call of Duty : Black Ops II, Call of Duty : Ghosts, Call of Duty : Advanced Warfare, Call of Duty : Black Ops III, Call of Duty : Infinite Warfare, Call of Duty : WWII, Call of Duty : Black Ops IIII, Call of Duty : Modern Warfare (remake), Call of Duty : Black Ops Cold War, Call of Duty : Vanguard, Call of Duty : Modern Warfare II (remake) et le dernier en date, Call of Duty : Modern Warfare III. En parallèle de ces titres, on trouve des épisodes parallèles (spin-off) comme les Call of Duty : Warzone ou encore les opus mobiles Zombies et Warzone Mobile.

Pourquoi jouer à Call of Duty ?

Reposant sur les fondations de Medal of Honor : Débarquement allié, Call of Duty est un jeu de tir se déroulant en vue subjective. Le scénario, étalé sur quatre campagnes, s’intéresse à chacun des camps puisqu’on y incarne, tour à tour, un Anglais, un Russe et un Américain. L’intrigue se déroule aux quatre coins du monde et ne verse pas dans le manichéisme de base. Chaque soldat a ses préoccupations et l’atmosphère, entre musiques orchestrales et bruitages saisissants de réalisme, fait qu’on a bien du mal à décrocher. Tout en profitant de la technologie de l’époque, Call of Duty conte un récit passionnant et parvient à surprendre grâce à une variété assez dingue. Missions en solo, missions en escouade, multijoueur… le titre ne recule devant rien !

Call of Duty

Puisant dans de nombreuses œuvres d’exception (Quand les Aigles attaquent, Stalingrad, Band of Brothers…), Call of Duty est une performance visuelle et sonore ! Reposant sur le moteur de Quake III et des outils développés spécialement pour le jeu, le titre affiche des décors détaillés, une animation soignée et multiplient les effets spéciaux ! Avec ses 200 000 polygones au compteur, son IA étonnante et son module de collision réussi, Call of Duty ne pouvait que séduire le public ! Et force est de constater que le titre, dans son ensemble, a très bien vieilli. Avec la bataille de Stalingrad comme point d’orgue, Call of Duty – qui est le fruit du travail de 27 personnes, un chiffre qui paraît ridicule aujourd’hui – est un indispensable !

Sur quels supports jouer à Call of Duty ?

Il est important de faire la distinction entre le premier Call of Duty sorti sur PC et les éditions parues sur consoles PlayStation, Xbox et Nintendo. Le premier épisode console, Le Jour de Gloire, n’est pas du tout l’œuvre du studio Infinity Ward. Pour découvrir le véritable premier volet de la série, c’est bel et bien sur les PC équipés de Windows que ça se passe ! Par rapport aux standards actuels, le jeu n’exige qu’une configuration très limitée. Un PC équipé de Windows (de Windows 98 à Windows 11) équipé d’un processeur tournant au minimum à 700 MHz et 128 Mo de mémoire sont suffisants. Autant dire que la très grande majorité, jusqu’au plus petit des PC portables, feront tourner le jeu sans problème.

Spécifications

Version 1
Dernière mise à jour 30 octobre 2007
Licence Licence commerciale
Téléchargements 16 (30 derniers jours)
Auteur Activision
Systèmes d'exploitation Windows
Catégorie Jeux

Captures d'écran

Logiciels similaires à Call of Duty

Dans la même catégorie que Call of Duty